Des sols plus sains grâce au labour Kverneland

De nombreuses études scientifiques ont démontré que le labour, en tant que méthode de travail du sol, permet de réduire les maladies fongiques, les sols sont donc plus sains.

DES SOLS SAINS POUR DES HAUTS RENDEMENTS

  • Le labour est bénéfique pour la santé du sol

Le labour en tant que méthode de travail du sol est une étape essentielle pour obtenir de bons rendements. L’un des bénéfices du labour est le contrôle des nuisibles. Le labour aide à réduire les maladies fongiques, comme cela est clairement indiqué dans une étude dans le tableau ci-dessous. La présence de mycotoxines dans les cultures suivantes est réduite de plus de 80% lorsque le labour est présent dans l’itinéraire cultural. Les sols sont ainsi plus sains et en meilleure santé. Les cultures peuvent donc germer et pousser rapidement.

D’autre part, cette étude montre que la rotation culturale, combinée au labour permet d’obtenir de meilleurs résultats.

  • Le labour protège les rendements

Si l’on compare les rendements obtenus après labour aux rendements obtenus en travail simplifié ou en semis direct, il apparaît dans la « Pan European study » ci-dessous que le labour garantit les meilleurs rendements.

En questionnant les champions nationaux de labour, « pourquoi labourer avec Kverneland ? », les réponses sont très claires : «  d’après moi, labourer permet d’obtenir de belles cultures, même avec des conditions climatiques extrêmes. La conception simple et robuste et la facilité de réglages sont les principaux avantages de notre charrue Kverneland.» déclare Johannes Bendele, champion d’Allemagne de labour.

    

  • Choisir le bon corps de labour

Un labour de qualité nécessite une adéquation parfaite entre les corps de labour et le type de sol. D’autres facteurs, tels que la largeur de travail des corps, la profondeur de travail, l’humidité, la structure du sol, la vitesse de travail mais aussi le type et la quantité de résidus doivent être considérés.

Kverneland propose des versoirs pour tous les types de sols ; des corps de labours reconnus dans le monde entier pour leurs hautes performances.

En labourant des chaumes de paille dans des conditions identiques avec un versoir n°30 ou n°28, même si l’enfouissement semble être le même, la répartition des pailles au sein du profil présente des résultats différents. Dans ce cas précis, le versoir n°30 répartit la paille sur la hauteur du profil, tandis que le versoir n°28 enfouis la paille en profondeur.

Nous pouvons en conclure que labourer avec Kverneland permet un enfouissement efficace des résidus, diminue le risque de maladies fongiques, préserve la santé du sol et sécurise les rendements.

Vous avez une question ?